HEBERGEMENT




"La famille J. Bernaert” est un Service d’Accueil et d’Aide Educative (SAAE), agréé par la Communauté Française.

Notre service accueille 15 garçons et filles âgés entre 3 et 18 ans  originaires de l'arrondissement
judiciaire de Charleroi mais aussi de Mons, Bruxelles et Namur.
​ 


L’hébergement s’effectue obligatoirement sous l’autorité  :
du Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ),  du Service de Protection Judiciaire (SPJ) ou du Tribunal de la Jeunesse (TJ).

En fonction de la décision prise par l’Autorité, nous pouvons, soit :
héberger l’enfant en vue d'un travail de réinsertion  
héberger le jeune en vue d'une préparation à l’autonomie


​L’admission

L'entretien d’admission regroupe l’enfant, ses parents (voire la famille élargie ou certains de ses proches), le délégué ainsi que le référent éducatif et le référent familial désignés au sein de l’institution.    Ces derniers seront chargés d’accompagner l’enfant et sa famille tout au long de la prise en charge.
 
Cet entretien précède obligatoirement la mise en place du mandat au SAJ (Programme d’Aide), suit la mise en place du mandat du SPJ (Application de Mesure) mais précède toujours la prise en charge du jeune.
 
Il permet de faire connaissance  de part et d’autres  ainsi que  de présenter l’institution,  l’équipe et son projet.



​Travail avec la famille
  
Malgré l’éloignement de l’enfant et,  sauf avis contraire du Juge ou du SPJ,  notre travail consistera à associer,  autant que possible,  les parents à la vie et à l’éducation de leur enfant et ainsi,  de les encourager  à poursuivre ou apprendre à assumer leurs responsabilités.
 
Les parents seront donc systématiquement informés de l’évolution de leur enfant et sollicités, interpellés en ce qui concerne les décisions, les autorisations sortant de la gestion quotidienne:

  • le choix de l’école, de l’option scolaire, la signature du bulletin ...
  • les réunions de parents, les activités parascolaires ...
  • le choix du médecin ou de l’hôpital, les relations avec le médecin et l’hôpital (hormis les cas d’urgence) ...
  • le choix de traitements médicaux et paramédicaux (logopédie, ...)
  • les autorisations administratives (domicile, déplacement à l’étranger, ...)
  • l’inscription à un club sportif, à des activités de loisirs, ...
  • la représentation dans tout acte juridique ... 
En cas de séparation, un des deux parents pourra être désigné comme signataire principal. 
 
D’autre part, des entretiens seront réalisés régulièrement au sein de l’institution et en famille avec le concours du référent familial et du référent éducatif.
 
L’institution, quant à elle, garde la gestion des décisions concernant le cadre de vie quotidien de l’enfant; ce cadre de vie étant basé sur les règles de vie du service.



​Relations avec la famille


Les contacts entre l’enfant et sa famille sont définis lors de la mise en place du mandat au  SAJ ou au SPJ.   Ces contacts pourront évoluer par la suite en concertation avec l’Autorité de placement.


​Retours en famille


Le rythme et la durée varient d’une situation à l’autre; les retours peuvent évoluer d’une visite en journée jusqu’à un retour du vendredi soir au lundi matin.  
 
Horaires des départs et retours :

  • le vendredi;  en fonction du rythme scolaire
  • le samedi et le dimanche; avant 10h00 et après 18h00
En période de vacances scolaires:
  • les départs et retours se feront idéalement avant 10h00 et après 18h00 ou en fonction de l’organisation de la journée.
  • des séjours plus longs peuvent s’organiser

Si le week-end s’accompagne d’un jour férié, le retour peut être prolongé sauf avis contraire de l’Autorité de Placement.
 
La famille prend en charge le transport de l’enfant et en assume donc la responsabilité. 

 
Si l’enfant est pris en charge par une personne inhabituelle, les parents doivent fournir une autorisation écrite et signée.  Sans cet accord, le retour de l’enfant est suspendu. 

Dès son entrée en secondaire, le jeune pourra être amené à utiliser seul les transports en commun.
 
A partir de retour en week-end tous les quinze jours, la famille peut être amenée à prendre en charge le vestimentaire de l’enfant durant les retours en week-end.

La Communauté Française prévoit la possibilité de retours en famille à raison de 120 jours ouvrables par année civile et pas plus de 30 jours consécutifs.   Dans ce cas, l’institution ristournera  3,50€ à la famille par période de 24h00.


Les visites dans l’institution 


Lorsqu’un retour au domicile des parents n’est pas autorisé par l’autorité,  des visites au sein de l’institution peuvent s’organiser (salle de réunion).

​Elles se dérouleront en priorité le dimanche matin entre 8h45 et 12h45. 
 
La durée et l’horaire sont déterminés par les intervenants en fonction du mandat, l’organisation  interne et du groupe des enfants.
 
Secondairement, des visites peuvent aussi s’organiser le samedi matin entre 8h45 et 12h45 mais uniquement dans le cas de sortie autorisée.
 
Des visites encadrées ne pourront se réaliser qu’en fonction des disponibilités du service.




Contacts téléphoniques


Les enfants ont la possibilité de téléphoner à différents membres de leur famille une fois par jour sauf dispositions particulières déterminées à l’admission ou par l’autorité mandante.