PARRAINAGE


​Notre institution, située près de la collégiale de Lobbes, est un Service d'Accueil 
etd’Aide Educative, ouvert aux enfants de 3 à 18 ans placés soit par le Service d’Aide à la Jeunesse, soit le Service de Protection Judiciaire ou encore leTribunal de la Jeunesse. 

Un projet de parrainage a été mis en  place en raison du peu de possibilités pour certains enfants de retours en famille et donc en manque de « lien ». Conscients de ces manques et des besoins qui en découlent, nous voulons par cette mission de parrainage, donner de nouveaux repères familiaux.  

Qu’est ce que le parrainage ? 

Le parrainage est conçu comme « la construction d’une relation affective privilégiée instituée entre un enfant et un adulte ou une famille ».

C’est un accueil ponctuel mais régulier et qui s’inscrit dans un projet à long terme.

Concrètement, il consiste en l’accueil d’un enfant en difficulté familiale, dans le but de lui apporter une stabilité affective et un apport éducatif sans jamais se substituer à ses parents.



Pourquoi le parrainage ?

Pour l’enfant, cet accueil pendant des week-ends et temps de vacances permet:

  • de vivre simplement un moment de détente et de coupure par rapport à la vie quotidienne.
  • ­d’enrichir ses expériences et de nouer d’autres relations que celles qu’il peut connaître dans son milieu institutionnel
  • ­de connaître un lieu stable et des relations structurantes. 

Pour les familles de parrainage, l’accueil d’un enfant permet :

  • ­ de s’ouvrir à d’autres réalités
  • ­ de participer à une action de solidarité citoyenne.

Quelles sont les conditions pour être famille de parrainage ?

  • Etre âgé entre 25 et 65 ans
  • Etre en couple, célibataire, avec ou sans enfants
  • Vivre en Belgique, pouvoir venir chercher et reconduire l’enfant.
  • Etre prêt à s’engager dans la durée et la régularité
  • Avoir un extrait du casier judiciaire
  • Etre motivé, désintéressé, tolérant, collaborant, prêt à affronter des difficultés
  • Respecter les liens familiaux de l’enfant
  • Une motivation en accord avec le projet

 Peux-t-on choisir l'enfant que l'on veut parrainer ?

En général, c’est l’équipe de l’asbl « La famille » qui fait le choix de l’enfant qui lui semble correspondre au mieux à cette famille.

Même si les desideratas des personnes sont entendus, la décision finale revient toujours aux professionnels de l’institution.



 Quel est le rythme de visites proposé ?

Il nous semble très important d’inscrire le projet tant dans la continuité que dans la régularité pour favoriser la relation et faciliter l’organisation tant pour la famille de parrainage que pour l’enfant.

Le rythme d’un week-end par mois est prévu au départ mais ce rythme peut être adapté en fonction des demandes de chacun.


Quelle est la procédure ?

La sélection des familles qui se présentent au parrainage est le premier ingrédient pour la réussite du projet…

Deux rencontres au minimum sont prévues avec les personnes candidates.  Lors de la première rencontre, l'échange protera essentiellement sur :

  • une prise de connaissance mutuelle
  • la conception de la famille de parrainage
  • l'exploration des motivations


Avant le second entretien, un temps de réflexion est laissé…    

Lors du deuxième entretien,  l’enfant et sa problématique seront présentés.

La famille naturelle est impliquée dans le processus par une information. Une rencontre n’est pas nécessairement prévue. Quelques informations concernant l’histoire de l’enfant  peuvent être partagées dans le respect du secret professionnel.
Lorsque toutes les parties sont en accord, nous demandons l’autorisation  des instances de placement pour officialiser le parrainage.
 
L’enfant est alors présenté à la famille de parrainage.
 
Un planning de séjour y sera inclu par accord mutuel entre le parrain et l’asbl « La Famille», en fonction des besoins de l’enfant et des disponibilités du parrain. Il sera soumis pour accord à l’autorité de placement.

Par après, une rencontre par semestre est au minimum programmée avec la présence de l’éducateur référent et de l’intervenant familial. Ce sera l’occasion d’évaluer l’apport pour chacun, pouvoir exprimer d’éventuelles difficultés et de chercher ensemble des solutions

Quelle est la situation des enfants ?

Les enfants sont placés soit par un Juge de la Jeunesse soit par un Conseiller de l’Aide à la Jeunesse.  

Cette décision est généralement prise pour protéger l’enfant de conditions familiales jugées « à risques ».

Ces enfants sont généralement placés à long terme ou à moyen terme. Ils n’ont pas de contacts avec leur famille d’origine ou les contacts sont momentanément arrêtés ou sporadiques à cause de difficultés familiales particulièrement importantes.


Pour certains de ces enfants une recherche de famille d’accueil a été faite sans succès, pour d’autres, leur loyauté envers leur famille d’origine les empêche d’investir une famille d’accueil mais laisse la porte entrouverte à une famille de parrainage car elle est perçue comme moins menaçante pour l’équilibre relationnel avec leur famille.

Grâce à la famille de parrainage, les enfants ne sont pas les « laissés-pour-compte » de l’institution quand d’autres rentrent chez leurs parents le week-end. Ils peuvent connaître la vie d’une famille avec la mosaïque d’émotions et des expériences qui la traverse…


A-t-on des contacts avec la famille d’origine de l’enfant ? Celle-ci risque-t-elle de se retourner contre nous?
 
En principe, la famille de parrainage n’a pas de contact avec la famille naturelle de l’enfant. Tous les échanges d’informations se feront entre l’éducateur référent, l’intervenant familial et la famille de parrainage.

Il y a peu de risque que la famille « naturelle » se retourne contre le parrain car l’institution organise un accord avec les parents de l’enfant concerné lors de la procédure.
 

A qui doit-on s’adresser en cas de problème ? Et que doit-on faire ?
 
Nous ne pouvons conseiller aux familles de parrainage que d’agir en « bon père de famille », lorsque survient un problème dans le cadre des séjours chez eux de joindre l’institution au plus vite.    

​A partir de là, une décision sera prise entre le professionnel et la famille de parrainage.